Capitale économique, historique et culturelle d’Alsace, la ville de Strasbourg est aussi la première commune du « Grand Est » français en termes de population, et la septième de France. Réputée dans le monde entier pour son architecture à colombages typiques, son marché de Noel et son patrimoine culturel extrêmement riche, Strasbourg est également une ville qui compte sur le plan politique, puisqu’elle accueille de nombreuses institutions européennes de renom, telles que le Conseil de l’Europe et le Parlement européen.

Ville frontalière avec l’Allemagne, Strasbourg oscille entre classicisme français et impérialisme germanique, et son art de vivre légendaire laisse un souvenir impérissable à l’ensemble de ses visiteurs. Romantique et pleine de charme, cette métropole européenne possède également un dynamisme économique et une dimension humaine qui en font une destination idéale où s’installer, pour les jeunes actifs comme pour les familles.

Coût de la vie

Vivre au sein de celle que l’on appelle souvent capitale de l’Europe a un prix, et le coût de la vie à Strasbourg se révèle parmi les plus élevés de France. Le classement de l’ECA International des villes européennes les plus chères pour les expatriés place ainsi Strasbourg à la vingt-huitième place, derrière Paris et Marseille, mais devant Lyon et Toulouse.

Comme c’est désormais le cas au sein de toutes les grandes métropoles, le logement représente un poste de dépense considérable au sein du budget d’un strasbourgeois. Il faut ainsi compter en moyenne un loyer de 570€ pour un appartement une pièce dans le centre-ville, et 412€ hors centre. Lorsque l’on décide d’opter pour un appartement trois pièces, le loyer monte à environ 1 075€ en centre-ville et 750€ hors centre. Les charges (eau, électricité, chauffage, ramassage des poubelles) s’élèvent à environ 181€ par mois, et se révèlent ainsi légèrement plus élevées qu’à Paris. L’abonnement internet y est sensiblement au même tarif, il faut compter 27€ par mois. En revanche, la minute d’appel mobile local y est bien moins onéreuse : son coût n’est que de 7 centimes, contre 0,15€ à Paris ou 0,30€ à Lyon.

Réputée pour ses plaisirs de bouche, avec notamment la fameuse Flammekuech ou la célèbre choucroute, Strasbourg dispose d’une multitude de restaurants, dont les tarifs se révèlent aussi onéreux que ceux de la capitale. En effet, un menu entrée, plat, dessert dans un restaurant gastronomique reviendra en moyenne à 40€, tandis qu’un repas au sein d’un restaurant bon marché coûtera en moyenne 12€, contre 13€ à Paris. L’achat de denrées alimentaires en supermarché coûte globalement le même prix qu’à Lyon, soit légèrement moins qu’à Paris.

En ce qui concerne les transports, les tarifs strasbourgeois sont en deçà de ceux pratiqués à Paris ou Lyon : un abonnement mensuel coûte ainsi 47€ par mois, contre 70€ à Paris et 60€ à Lyon.

Les activités sportives et les loisirs sont proposés à des tarifs globalement inférieurs à ceux de Paris, et légèrement supérieurs à ceux d’une ville telle que Lyon. Le prix d’un abonnement en salle de sport est ainsi d’environ 43€ par mois à Strasbourg : 15% moins cher qu’à Paris, mais 15% supérieur au tarif proposé à Lyon. Une place de cinéma sera facturée entre 10 et 11€ dans ces trois métropoles.

Quartiers

Loin d’être un bloc uniforme, Strasbourg est constituée d’une multitude de quartiers aux personnalités bien distinctes, du Strasbourg bourgeois au Strasbourg défavorisé, en passant par le Strasbourg tendance et cosmopolite. Nous vous proposons sans plus attendre un aperçu succinct des différents quartiers présents à  Strasbourg, en fonction de votre budget et du mode de vie que vous recherchez :

Quartiers haut de gamme
Sans surprise, le centre-ville ancien de Strasbourg fait partie des quartiers les plus prisés de la ville, et se situe au sein de la boucle formée par l’Ill et son bras. Le quartier dit de la Petite-France est à mettre dans le même panier, séduisant les acquéreurs à la recherche de biens ayant du cachet. Dans le même esprit, on trouve également les quartiers de l’Orangerie et des Contades, apprécié de la bourgeoisie strasbourgeoise.

Quartiers familiaux

Les familles jettent souvent leur dévolu sur la Robertsau, un quartier situé à proximité des institutions européennes, en raison de son environnement verdoyant et tranquille. L’Esplanade est un autre secteur qui séduit les jeunes familles au budget limité, en raison de ses tarifs encore raisonnables.

Quartiers tendance

Le secteur Bourse-Krutenau est l’un des quartiers les plus tendances de Strasbourg, de par ses commerces, ses  bars et ses restaurants, qui en font un lieu de ballade et de rendez-vous apprécié, tant en soirées que le week-end. Le quartier de Neudorf est également très plébiscité par les bobos : véritable petit village, on le considère aussi comme le quartier culturel de la ville.

Quartiers prometteurs

Dans le Sud de la ville, le quartier de la Meineau est en pleine mutation, et bénéficient de la présence de deux lignes de tramway desservant le centre. Enfin, les experts immobiliers s’accordent à dire que la commune d’Illkirch-Graffenstaden, encore peu cotée, devrait voir les prix de ses biens augmenter considérablement lors de l’arrivée du tram d’ici quelques années.

Quel est le volume de votre déménagement?





Transport

Dotée d’un nom signifiant « à la croisée des chemins », Strasbourg reste aujourd’hui une ville dotée d’une position géographique exceptionnelle, ce qui en fait un carrefour européen majeur.

Détentrice du premier réseau de tramway, lancé en 1878, la ville peut se targuer encore aujourd’hui de posséder le deuxième tramway le plus étendu de France (derrière celui de Lyon), avec non loin de 70 stations. Strasbourg dispose également d’un large réseau de bus urbains, comportant 30 lignes urbaines et 11 interurbaines. L’ensemble des transports en commun de la ville est géré par la CTS, auprès de laquelle vous trouverez toutes les informations nécessaires concernant les tarifs et les horaires.

Marché de l’emploi

Durement touchée par la crise économique, la ville de Strasbourg est néanmoins résolument tournée vers l’Europe, ce qui lui permet aujourd’hui d’afficher des perspectives d’emploi en hausse, et un taux de chômage de 10,4%, à peine supérieur à la moyenne nationale.

A l’instar de la plupart des grandes villes, le secteur tertiaire est largement dominant à Strasbourg, avec de nombreux emplois disponibles au sein du commerce, des services aux particuliers et aux entreprises, mais aussi de l’hôtellerie-restauration. Troisième ville française préférée des entrepreneurs, Strasbourg est une métropole innovante, s’efforçant d’encourager la recherche dans des domaines tels que les biotechnologies, les sciences de la vie et la pharmacie.

Marché de l’immobilier

Les Strasbourgeois sont majoritairement locataires, même si la part des propriétaires augmente petit à petit, jusqu’à atteindre quasiment un tiers aujourd’hui. La majorité vit au sein d’appartements comptant 3 à 4 pièces (69%), et on dénombre peu de studios ou de petits logements. On peut également noter que la ville est caractérisée par une part importante de logements anciens, 35% du parc immobilier ayant été construit avant 1949.

En termes de prix à l’achat pour l’immobilier à Strasbourg, il est nécessaire de débourser en moyenne 2 714€ du mètre carré en centre-ville, et 2 190€ en périphérie, ce qui est 70% en deçà des prix parisiens, et 35% en-dessous des tarifs lyonnais.

Éducation

Strasbourg accueille 28 écoles maternelles, 117 écoles élémentaires, 43 collèges et 38 lycées. On y trouve également la première école européenne de France, dont l’objectif est d’offrir un enseignement dans leur langue maternelle aux enfants des fonctionnaires européens.

Strasbourg dispose aussi d’un important pôle d’enseignement secondaire, avec l’accueil de plus de 53 000 étudiants, dont plus d’un sur cinq est étranger. En dehors de l’université de Strasbourg qui regroupe plus de  43 000 étudiants, 2 672 enseignants et chercheurs et 76 unités de recherche, la métropole européenne compte également de nombreuses grandes écoles, telles que l’INSA,  l’IECS, ou encore Sciences Po Strasbourg.

Communautés d’expatriés

Clairement tournée vers l’Europe et vers l’international, Strasbourg accueille une importante communauté d’expatriés, constituée de fonctionnaires européens, de jeunes professionnels travaillant pour de grands groupes internationaux, comme d’étudiants étrangers.

Classement par rapport au reste du monde

Symbole de la réconciliation entre la France et l’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale, puis capitale européenne de nos jours, Strasbourg a toujours joué un rôle important au sein de l’Europe. Deuxième ville diplomatique française après Paris, c’est également l’une des rares métropoles avec New-York, Genève et Lyon à héberger des institutions internationales, sans pour autant être la capitale d’un pays.

Une journée dans la vie d’un Strasbourgeois

L’Alsace est connue pour être une région au sein de laquelle il fait bon vivre, et c’est particulièrement visible à Strasbourg, ville à taille humaine et axée sur l’écologie. Pour se rendre au travail, de nombreux strasbourgeois empruntent un vélo, la ville disposant de 300 kilomètres de pistes cyclables. Un  bon nombre d’entre eux évoluent au sein d’un environnement de travail bilingue et cosmopolite, en raison de la proximité de l’Allemagne et de la présence de nombreuses institutions européennes. A midi, les strasbourgeois font honneur à la cuisine alsacienne, renommée à travers le monde entier. A la fin de leur journée ou le weekend, les habitants de la ville aiment à profiter de la multitude de richesses naturelles et culturelles qu’offrent leur région, et sont nombreux à partir en ballade a VTT, ou bien à flâner dans l’un des superbes marchés typiques de la région.

Likes(0)Dislikes(0)