Que vous soyez plutôt traditionnel ou avant-gardiste, amateur de campagnes verdoyantes ou préfériez les centres urbains au rythme trépidant, le Royaume-Uni dispose d’une multitude de facettes, qui sauront combler les envies de chacun. Véritable mégalopole multiculturelle symbole du cosmopolitisme et de l’esprit d’initiative, Londres est une ville idéale pour ceux qui souhaitent vivre à 100 à l’heure et tenter leur chance dans cet eldorado européen. Pour ceux préférant des villes à taille humaine, sans pour autant perdre en dynamisme économique ou offre culturelle, Birmingham, Liverpool ou Bristol devraient vous séduire. Vous êtes plutôt whisky, pubs chaleureux et paysages époustouflants ? Alors l’Ecosse ou le Pays de Galles devraient vous plaire.

1. Informations essentielles pour vivre au Royaume-Uni
2. S’installer au Royaume-Uni
3. Que faire en arrivant au Royaume-Uni ?
4. Coût de la vie au Royaume-Uni
5. Travailler au Royaume-Uni
6. Accès aux soins
7. L’éducation au Royaume-Uni
8. Conduire au Royaume-Uni
9. Marché de l’immobilier
10. Communautés d’expatriés vivant au Royaume-Uni
11. Classement par rapport au reste du monde

Informations essentielles pour vivre au Royaume-Uni

Quelle que soit la région du Royaume-Uni où vous déciderez de poser vos valises, vous serez séduit par cet art de vivre unique, et le célèbre flegme britannique. Laissez-vous charmer par l’ouverture d’esprit, la richesse culturelle et le dynamisme du Royaume-Uni !

Si vous vous apprêtez à déménager au Royaume-Uni, voici quelques informations utiles à connaître :

  • Langue officielle : anglais
  • Capitale : Londres
  • Monnaie : Livre Sterling (GBP)
  • Fuseau horaire : UTC +1
  • Indicatif téléphonique international : +44
  • Numéros d’urgence : 999 (numéro national des urgences au Royaume-Uni) et 112 (numéro national des urgences dans l’Union Européenne)
  • Population : 65,6 millions
  • Électricité : le secteur de l’électricité étant privatisé au Royaume-Uni, de nombreuses entreprises se partagent le marché. Les plus importantes sont British Gas, EDF Energy, E.ON UK, npower, Scotish Power, et SSE.
  • Roule du côté : gauche
  • Pourboire : oui, entre 10 et 12,5% de l’addition
  • Domaine internet : .co.uk
  • Autre : la reine Élisabeth II parle couramment le français !

S’installer au Royaume-Uni

À l’heure actuelle, les citoyens français n’ont besoin ni de visa ni de permis de travail pour travailler et s’installer au Royaume-Uni, le pays faisant partie de l’Union Européenne. Ils bénéficient également des mêmes droits que les ressortissants nationaux. Cependant, cette situation pourrait changer dans les années à venir suite au référendum du 23 juin dernier, durant lequel les Britanniques ont été une majorité à voter pour un Brexit, c’est-à-dire une sortie de l’Union Européenne.

Si vous souhaitez obtenir la nationalité britannique afin de pouvoir participer aux élections et vous investir davantage dans la vie du pays, il vous faudra pour cela avoir résidé au Royaume-Uni durant au moins 5 ans de manière continue et légale, et avoir réussi le test Life in the UK, un examen vérifiant votre connaissance de la culture britannique. On peut aussi noter que le Royaume-Uni accepte la double nationalité, il n’est donc pas nécessaire de renoncer à la nationalité française.

Que faire en arrivant ?

En arrivant au Royaume-Uni, il vous faudra en premier lieu obtenir un numéro de téléphone anglais, indispensable pour votre recherche d’emploi et de logement. L’idéal est d’opter pour un contrat « Pay As You Go », en achetant une carte Sim dans l’une des nombreuses enseignes de téléphonie du pays (Vodafone, EE, O2, Three…). Si votre téléphone n’est pas débloqué, vous pouvez le faire débloquer dans n’importe quelle petite épicerie de quartier moyennant une dizaine de livres (environ 12 €).

Une autre démarche essentielle à effectuer est la demande d’un numéro de sécurité sociale (National Insurance Number), car vous en aurez ensuite besoin pour pouvoir ouvrir un compte bancaire, ou obtenir votre premier emploi. Pour l’obtenir, il est nécessaire de solliciter un entretien en appelant le JobCentre Plus (l’équivalent britannique de Pôle Emploi) au 0345 600 0643, du Lundi au Vendredi, entre 9h et 18h. Vous recevrez ensuite une lettre vous convoquant au JobCentre le plus proche de chez vous, et précisant les documents qu’il vous faudra apporter (preuve d’identité, justificatif de logement, attestation de travail si vous avez déjà un emploi…). En sortant de l’entretien, vous obtiendrez votre numéro de sécurité sociale (NI Number) provisoire, puis recevrez le numéro définitif quelques semaines plus tard par courrier.

Il vous faudra ensuite ouvrir un compte bancaire, qui vous sera nécessaire pour recevoir un salaire, louer un appartement, ou encore souscrire à un abonnement téléphonique. Pour cela, vous aurez besoin d’une preuve d’identité, de votre NI Number, mais aussi d’une adresse permanente au Royaume-Uni. Si vous résidez chez des amis car vous n’avez pas encore trouvé votre logement définitif, vous aurez alors besoin d’une attestation sur l’honneur de la personne vous hébergeant.

Vivre au Royaume Uni

Coût de la vie au Royaume-Uni

Avec le Danemark et la Suède, le Royaume-Uni est l’un des 3 pays de l’Union Européenne n’appartenant pas à la zone Euro. Pour cette raison, le coût de la vie varie en fonction du taux de change Livre / Euro, mais se révèle globalement plus élevé qu’en France. On peut également noter qu’il existe d’importantes disparités en fonction des régions : de manière générale, le sud-est de l’Angleterre est plus cher que le reste du pays, et la vie dans les zones urbaines plus coûteuse qu’en milieu rural. On peut aussi distinguer Londres du reste des grandes villes britanniques : en effet, la capitale anglaise est la sixième ville la plus chère au monde, et nécessite donc un budget bien supérieur à des villes comme Liverpool ou Birmingham.

La location d’un appartement d’une chambre coûte ainsi en moyenne 1 675£ (2 000€) par mois à Londres, contre 578£ (690€) à Liverpool, 647£ (772€) à Edimbourg ou 701£ (837€) à Birmingham. Un repas pour deux dans un restaurant milieu de gamme coûte en moyenne une cinquantaine de livres (60€). Les charges mensuelles liées au logement (électricité, eau, chauffage, poubelles) se situent aux alentours de 143£ (170€), tandis qu’un abonnement mensuel à Internet vous reviendra à 21£ (25€). Enfin, une place de cinéma coûte en moyenne 9£ (11€).

Quel est le volume de votre déménagement?





Travailler au Royaume-Uni

Apres avoir été durement touché par la crise financière de 2008, le Royaume-Uni est aujourd’hui en situation de quasi plein emploi, avec un taux de chômage de 5,6% (contre 10% en France notamment). La majeure partie du dynamisme économique du pays est liée au sud-est du Royaume-Uni, autour de Londres, c’est donc là que la plupart des offres d’emplois sont concentrées.

Pour trouver un emploi bien rémunéré, il est nécessaire de disposer d’un bon niveau d’anglais, et de pouvoir justifier d’une expérience dans le secteur au sein duquel vous souhaitez postuler. En revanche, si vous êtes à la recherche d’un emploi non qualifié, on vous donnera votre chance facilement, même si votre niveau d’anglais laisse à désirer, le marché de l’emploi britannique étant flexible et dynamique.

Les secteurs qui recrutent le plus sont ceux de la finance, du commerce, des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de la recherche scientifique, de l’enseignement, de l’hôtellerie et de la restauration.

Accès aux soins

Au Royaume-Uni, l’accès au soin est gratuit via le système de santé britannique, le National Health System, à l’exception des soins dentaires, de l’obtention de lunettes de vue, et de quelques autres soins particuliers. Les médicaments sous ordonnance sont soumis à un forfait fixe de 8,40£ (10€).

Vous aurez besoin de vous inscrire afin de pouvoir être soigné gratuitement en cas de maladie. Pour cela, vous devez vous enregistrer auprès d’un médecin généraliste (General Practionner), qui vous fournira ensuite votre numéro NHS. Pour identifier le médecin le plus proche de chez vous, il vous suffit de rentrer votre code postal sur le site du NHS.

Éducation

Les différents niveaux du système éducatif britannique sont globalement similaires à ceux du système éducatif français :

  • Nursery School (équivalent de l’école maternelle) : pour les enfants à partir de 3 ans et jusqu’à 5 ans. Facultatif.
  • Primary School (équivalent de l’école primaire) : pour les enfants de 5 à 11 ans.
  • Secondary School (équivalent du collège et du lycée) : pour les adolescents de 11 à 18 ans. Il existe différents types d’établissements : les « comprehensive schools », financées par l’état, mais aussi les « Grammar schools » et « Public schools », qui sont privées et se veulent plus élitistes. Les « A-levels » (équivalent du baccalauréat) marquent le début des études supérieures.
  • Higher Education (équivalent de l’Université) : Durant les années étudiantes, là encore, le système est similaire à celui de la France. Au bout de 2 ans, l’étudiant pourra obtenir un HND (Higher National Diploma), l’équivalent du BTS, puis un « Bachelor » après 3 ans (équivalent de la Licence), avant de passer son « Master’s degree », et d’éventuellement continuer sur un PhD à (équivalent du Doctorat).

On peut noter que le système éducatif britannique est caractérisé par une importante décentralisation : en effet, une forte autonomie est accordée aux différents établissements scolaires. L’éducation dans le public est gratuite jusqu’à l’obtention des A-levels, mais ce n’est plus le cas de l’université : en moyenne, les étudiants britanniques déboursent entre 5 000 et 9 000£ par an (entre 6 000 et 10 800€).

Autre différence notable avec le système français : le port de l’uniforme est obligatoire au Royaume-Uni, jusqu’à l’examen des A-Levels.

Conduire au Royaume-Uni

Les ressortissants français peuvent conduire au Royaume-Uni avec leur permis de conduire français, et n’ont pas besoin de l’échanger contre un titre britannique.

Il faut cependant noter que la conduite se fait à gauche au Royaume-Uni, ce qui peut se révéler déroutant les premières fois : il est donc conseillé de prévoir un temps d’adaptation. Le reste des règles de conduite est très similaire à celles s’exerçant en France. Un guide de conduite au Royaume-Uni est disponible sur le site de l’Office de Tourisme de Grande-Bretagne.

Marché de l’immobilier

Le marché de l’immobilier présente de fortes disparités suivant les différentes régions du Royaume-Uni : les régions de Londres et du sud-est de l’Angleterre étant très demandées, les prix des logements y sont parmi les plus élevés du monde. De nombreux experts évoquent même la présence d’une bulle immobilière. Le prix moyen du mètre carré dans le centre-ville de Londres est ainsi de 17 045£ (20 535€), contre 9 425€ à Paris, 14 632$ (13 130€) à New York, ou 1 891 608 ¥ (16 050€) à Tokyo.

Louer dans les grandes villes du Royaume-Uni étant souvent très cher, il peut se révéler plus intéressant d’acheter. La négociation d’un prêt auprès d’une banque est relativement simple, mais il est toutefois essentiel de tenir compte du fait que les taux d’intérêt y sont variables.

On notera également qu’il existe deux types de propriétés : le leasehold, correspondant à une sorte de bail d’une durée de 99 ou 125 ans, et le freehold, qui s’apparente au droit de propriété français.

Communautés d’expatriés vivant au Royaume-Uni

De par son économie florissante, son marché de l’emploi dynamique et sa proximité géographique avec l’Hexagone, le Royaume-Uni attire de nombreux français souhaitant tenter l’aventure de l’expatriation. Ainsi, la communauté française au Royaume-Uni est évaluée à plus de 300 000 personnes. La majorité se trouve à Londres, tandis que le reste des expatriés est réparti dans les grandes villes du pays, telles qu’Edimbourg, Birmingham, Manchester, Leeds, mais aussi Oxford, Cambridge et l’ensemble du sud-est du pays.

Cette communauté est globalement jeune, la tranche 25-40 ans étant particulièrement bien représentée. On y trouve à la fois des étudiants venus améliorer leur anglais durant quelques mois, mais aussi des familles installées depuis plusieurs années sur place.

En déménageant au Royaume-Uni, vous n’aurez aucune difficulté à faire connaissance avec d’autres français : il existe en effet une multitude d’évènements organisés pour la communauté française, via le Consulat, ou bien des Associations de Français.

Classement par rapport au reste du monde

Cinquième puissance économique mondiale, le Royaume-Uni est aussi l’un des pays où l’on est le plus heureux du monde, puisqu’il arrive à la treizième place du classement de l’index du Bonheur Mondial (classement établi à partir de 40 données basées sur la paix, la sécurité, la liberté, la démocratie, la culture…).

Le Royaume-Uni est également très bien noté en termes de qualité de vie, puisqu’il arrive à la quatorzième place du rapport sur le développement humain, qui prend en compte le revenu national brut par habitant, mais aussi l’espérance de vie à la naissance et le niveau de scolarisation des jeunes.

Likes(0)Dislikes(0)

Répondre