C’est décidé, vous allez vous installer dans les DOM-TOM ? Vivre en Outre-Mer fait rêver beaucoup d’entre nous : paysages de carte postale, superbes plages, dépaysement, soleil et chaleur toute l’année… Néanmoins, comme tout projet d’expatriation, il est nécessaire de bien le préparer en amont. Vous trouverez dans cet article des conseils pour choisir la meilleure destination Dom Tom, celle qui vous est la plus adaptée, mais également de nombreuses recommandations pratiques pour réussir votre expatriation.

Que sont les DOM-TOM ?

Départements et territoires d’outre-mer, les DOM-TOM correspondent aux territoires de la République française situés en dehors du continent européen. On parle parfois aussi de DROM-COM : départements et régions et collectivités d’outre-mer.

Avec 2,7 millions d’habitants en 2016, ces territoires représentent 4% de la population française, et contribuent à son rayonnement à l’étranger.

Carte des DOM TOM français

La Réunion

Avec plus de 850 000 habitants, La Réunion est le DOM le plus peuplé. Île située dans l’ouest de l’océan Indien, elle est caractérisée par une forte dépendance à la France métropolitaine et un taux de chômage très élevé (autour de 30%). La Réunion appartient à la zone euro, et sa capitale est Saint-Denis.

Guadeloupe

Territoire des Antilles composé de plusieurs îles, la Guadeloupe est le second DOM le plus peuplé, et compte 400 000 habitants. Malgré un taux de chômage élevé (autour de 23%) et un taux de couverture négatif, elle fait partie des îles les plus riches et les plus stables des Caraïbes. Les villes les plus importantes de la Guadeloupe sont Basse Terre, la capitale, et Pointe-à-Pitre.

Martinique

Avec 385 000 habitants, la Martinique arrive en troisième position des DOM les plus peuplés. Surnommée « l’île aux fleurs », elle se situe dans l’archipel des petites Antilles, à moins de 200 kilomètres de la Guadeloupe. Comme sa voisine, elle souffre d’une situation économique difficile, avec un taux de chômage situé autour de 18%. Sa capitale est Fort-de-France.

Saint Barthélémy et Saint Martin

On trouve également dans les Antilles Françaises deux collectivités d’outre-mer, qui appartenaient auparavant à la Guadeloupe. Saint-Barthélemy, souvent surnommé Saint-Barth, compte un peu plus de 9 000 habitants, tandis que Saint-Martin en compte 35 000. Ses deux îles vivent principalement du tourisme.

Guyane

Seconde plus grande région française avec une superficie de 83 846 kilomètres carrés, la Guyane compte plus de 244 000 habitants. Située en Amérique du Sud, entre le Brésil et le Suriname, une grande partie de son territoire est couvert d’une forêt équatoriale. L’économie de la Guyane est fortement dépendante de l’Hexagone et de l’industrie spatiale. Son taux de chômage dépasse les 21%.

Mayotte

Archipel situé dans les Comores, au Nord de Madagascar dans l’Océan Indien, Mayotte est le DOM disposant de la plus forte densité de population, avec 236 000 habitants répartis sur 376 km². Sa capitale est Mamoudzou. Avec une population très jeune, de fortes inégalités, un fort taux d’analphabétisme et un fort taux de chômage (22%), Mayotte dispose de nombreux défis à relever.

Polynésie Française

Collectivité d’outre-mer regroupant 118 îles dans le sud de l’océan Pacifique, la Polynésie Française compte près de 275 000 habitants. La plus dynamique de ses îles est Tahiti. L’économie y est fragile, avec un taux de chômage de 21%. La monnaie utilisée est le Franc Pacifique, et la capitale est Papeete.

Nouvelle Calédonie

Située dans l’Océan Pacifique au nord de la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle Calédonie est une collectivité d’outre-mer de 268 000 habitants. Elle dispose d’une des économies les plus dynamiques de l’Outre-Mer français, mais son taux de chômage atteint néanmoins près de 15%. Sa capitale est Nouméa, et la monnaie utilisée est le Franc Pacifique.

Que faire en Nouvelle Calédonie ?

Wallis-et-Futuna

Situé entre la Nouvelle-Calédonie et Tahiti, cet archipel est une collectivité d’outre-mer française, qui compte 12 000 habitants. La majorité des actifs travaillent pour l’administration publique.

Saint-Pierre-et-Miquelon

Collectivité d’outre-mer située dans l’Océan Atlantique Nord, au large du Canada, Saint-Pierre-et-Miquelon est un petit archipel de huit îles comptant 6 000 habitants. L’archipel vit principalement de la pêche, et sa capitale est Saint-Pierre.

Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)

Ce territoire comprend cinq territoires très différents, dans le Sud de l’Océan Indien : l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Éparses de l’océan Indien, les îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam et La Terre-Adélie. Il ne possède pas de population permanente.

Quel est le volume de votre déménagement?





Quel DOM-TOM choisir pour…

Pour réussir son installation dans les DOM-TOM, il est essentiel de bien définir son projet avant le départ, et de prendre le temps de choisir la destination la plus adaptée à ses besoins. Retrouvez ci-dessous les DOM-TOM à privilégier en fonction de vos souhaits.

S’expatrier en famille

Vous souhaitez partir vivre en outre-mer avec vos enfants ? Dans ce cas, il est conseillé de privilégier des DOM-TOM disposant de bonnes infrastructures sanitaires, ainsi que d’un large choix d’établissements scolaires. C’est le cas de La Réunion, de la Martinique, de la Guadeloupe, ou encore de la Guyane.

Vous pouvez également envisager une expatriation en Polynésie Française ou en Nouvelle Calédonie, disposant toutes d’eux d’importantes communautés de français. Attention cependant, la distance géographique avec la métropole y est telle que vous ne pourrez pas vous permettre de rentrer fréquemment, et cela peut finir par peser sur le moral de vos chères têtes blondes.

Déménager en Polynésie française

Travailler en entreprise

Pour travailler dans les DOM-TOM, il est préférable de rechercher un emploi avant le départ, en raison de l’important taux de chômage sur place. La Nouvelle Calédonie et la Martinique disposent des taux de chômage les plus faibles d’Outre-Mer.

Profiter de sa retraite

Prendre sa retraite dans les DOM-TOM, cela en fait rêver plus d’un ! Au-delà du climat idyllique et des palmiers, on y bénéficie également d’avantages fiscaux non négligeables. Ainsi, en Polynésie Française, il n’existe ni impôt sur le revenu, ni droits de succession. Au sein des départements d’outre-mer, le régime fiscal est le même qu’en métropole, mais vous bénéficiez d’un abattement sur votre impôt sur le revenu.

Conseils pratiques pour  s’expatrier dans les DOM-TOM

Avant toute chose, il est primordial de partir sans idées préconçues. La vie dans les DOM-TOM ne se résume pas uniquement à la plage et au soleil, il vous faudra également gérer dépaysement et barrières culturelles. Il est d’ailleurs fortement recommandé d’effectuer un premier séjour sur place avant de tout quitter pour vous y installer.

Il est également essentiel de garder à l’esprit que la vie dans les DOM-TOM est de manière générale beaucoup plus chère qu’en métropole. Les salaires ne suivent pas forcément, il faut donc apprendre à s’adapter et à consommer local. Enfin, obtenir un travail peut se révéler compliqué : il est primordial de bien anticiper sa recherche d’emploi.

Likes(0)Dislikes(0)

Join the discussion Un commentaire

  • Bonjour !
    Je suis actuellement étudiante pour devenir professeur d'anglais. L'année prochaine, je devrai formuler des vœux d'affectation et donc choisir une académie où travailler en tant qu'enseignante titulaire (si tout va bien). J'aimerais bien changer de paysage, de région, je fais partie de celles et ceux qui ont un peu la bougeotte... En ce moment, je m'intéresse pas mal aux Dom Tom qui m'attirent bcp, notamment la Réunion, la Guadeloupe et la Martinique (dans cet ordre).
    Est-ce que quelqu'un a tenté l'expérience, à savoir quitter la métropole pour enseigner dans un de ces territoires ? Quel est votre ressenti, vos expériences, vos conseils ? Quelles sont les différences fondamentales entre ces Dom (je ne les connais pas encore assez pour le savoir, mon idée d'y enseigner est toute récente) ? Comment fait-on pour choisir un de ces territoires en vœu d'affectation, y a-t-il des choses spécifiques à savoir ? Il me semble que l'affectation, si elle est acceptée, n'est pas limitée à un certain nombre d'années, c'est bien ça ? Et enfin, comment fait-on si le besoin nous prend de rentrer en métropole ?
    Ouf, ça fait bcp de questions... Je m'en pose en effet pas mal en ce moment. En tous cas, merci d'avoir pris la patience de me lire ! Bonne journée à toutes et à tous

    Likes(0)Dislikes(0)